Ngoh Ngoh Ferdinand kinézete, amelyet a rendőrség letartóztatott

Il s’appelle Pierre Tamko, la doublure du Secrétaire général de la Présidence de la République sur les réseaux sociaux. La quarantaine sonnée, il a été mis aux arrêts par les éléments de l’unité d’enquête de la Délégation générale à la Sûreté nationale.

Photo illustrant un prisonnier (c) Droits réservés

L’accusé se faisait passer pour le proche collaborateur du Chef de l’État (Ngoh Ngoh ndlr) pour arnaquer ceux qui croyaient en lui.

Selon des sources policières, le suspect avait créé plusieurs profils sur Facebook au nom du SG/PR. C’est à travers ce moyen que ce chauffeur de profession procédait pour voler de l’argent à ses victimes en leur faisant de fausses promesses d’emploi, des nominations, des promotions dans l’administration, voire de fausses promesses d’attribution des marchés publics.

Pour se montrer convaincant, Pierre Marie François Tamko a établi une carte de visite avec des références de l’actuel SG/PR. Il aurait ainsi réussi à soustraire plusieurs millions de FCFA à plusieurs personnes. Jusqu’à son interpellation au bout d’une enquête menée par le commissaire de police Vincent de Paul Meva.

À terme, Tamko a réussi à extorquer 2644 millions de FCFA à 6 six personnes. Selon lui, les motivations partent de sa santé financière pas très stable.

Le suspect qui a été mis en garde à vue sera présenté au procureur de la République ce 20 juin 2019. Depuis son arrestation le 12 juin 2019, plusieurs plaintes ont déjà été déposées par ses multiples victimes. Reste encore entendue, celle de Ferdinand Ngoh Ngoh.


Ez a cikk először jelent meg https://www.lebledparle.com/societe/1108152-cybercriminalite-un-faux-profile-de-ferdinand-ngoh-ngoh-interpelle-par-la-police